Historique


En juin 2005, après plus d'une dizaine d'années de de mesures effectuées avec le KT-1000, arthromètre de référence internationale, il nous est rapidement apparu, comme à de nombreux autres auteurs, que les conditions d’utilisation de cet appareil étaient déterminantes sur la qualité des résultats. Nous avons alors évoqué la possibilité de créer un nouveau système de mesure.

Nous avons pris contact avec le lycée technique Réaumur à Laval puis avec une école d’Ingénieurs en électronique et en informatique (lEsiea), par l’intermédiaire de Jean-Louis Dautin, Directeur de son pôle recherche. Ces partenaires nous ont aidé à développer le concept et à fabriquer un prototype. En juin 2006, un groupe d’étudiants de l’Esiea a travaillé sur l’électronique du prototype, et dans le même temps, des entreprises nous ont aidé à améliorer la partie mécanique.

En septembre 2006, Sébastien Gageot et Pierre Lefas, enseignants à l’Esiea, ont concrétisé les travaux menés par les étudiants en finalisant la carte électronique.

Plus de 700 tests comparatifs sur le prototype et le KT-1000, ont pu être réalisés sur de nombreux étudiants.

Deux demandes de brevets ont été déposées à l’INPI. (n° 06/08725 et n° 06/08726) et une de demande d'extension en PCT a été réalisée.

Après la validation du prototype, nous avons développé en 2007 des préséries. Actuellement nous sommes au stade d'industrialisation du produit...

Commercialisation : Début 2008

Aujourd'hui plus de cinquante appareils sont installés dans le monde entier.

 
Prototype 2006